jeudi 19 novembre 2009

thé , art , thé

Quelques mots sont galvaudés . Parler d'art aujourd'hui par exemple et chacun a des images qui surgissent . Tableaux qu'il aime, a vu , sculptures , dessins ...... le mot est encombré . Il ne rassemble pas mais plutôt marque des avis et des positions diverses, polémiques, sans fin.
Pourtant qu'est-ce qu'un quotidien sans beauté ? et l'art doit-il être beau ? qu'est-ce que la beauté ? Ces notions sont là chaque jour à la surface de mes pensées, reléguées dans des strates plus ou moins conscientes de mon être.
Art. beauté, simplicité , voir, s'imprégner, repérer la beauté dans la banalité, dans la morosité, voire dans la laideur . Un mouvement, un geste, un visage aperçu dans la foule, une lumière particulière sur un endroit banal ou moche.
Et le thé dans tout cela ? Participe-t-il à cet univers de beauté ? à l'art ?
Boire inclus aussi d'autres sens que la vue ou le toucher ce qui a une envergure .
Le goût du thé est-il beau ?




Depuis 2 jours je bois un thé vert très floral, tellement aérien, subtil, volatil. J'ai l'impression de courir derrière le sillage de son parfum. On se croise et cela s'envole à nouveau.
Peut-être faut-il laisser le thé libre et ne pas vouloir l'emprisonner ,....
Tout cela pour parler du Hang Shan Mao Feng , odeur de pré , de feuilles , saveur de fleur ( jacinthe? fleurs de pommiers ?)

1 commentaire:

Philippe de Bordeaux . a dit…

Moi, par exemple je trouve ce billet particulièrement Beau .

Tout est dit / Rien n'est dit .

Je crois qu'avant Tout , on doit se sentir Libres.

ET arreter de se justifier.

Je te dis cela car plus j'essaye de faire " beau et convenu "
et plus c'est laid à mes Yeux.

Merci.

PHILIPPE.