samedi 26 juin 2010

série limitée

Depuis quelques temps je me concentre sur des séries limitées. C'est-à-dire que je crée des bols (un certain nombre) , les cuit et les émaille . Puis je vais sélectionner seulement ceux qui sont pour moi les plus "réussis" , cassant simplement les autres .

Les bols qui vont donc rester après l'élimination seront d'une "catégorie supérieure " , ce seront vraiment des bols de collection pour passionnés de thé .
Pour moi on rejoint ici la notion d'objet d'art, au même titre qu'une sculpture.

Pour rendre cela plus explicite voilà une petite série de 4 bols au départ. Bols à macha .
Les émaux vont créer des métallisations et ce qu'on appelle aussi " goutte d'huile" ou " fourrure de lièvre ", avec un tenmoku et un ohata .
Malheureusement n'étant pas photographe de métier, cela m'est difficile de rendre vraiment la couleur et les nuances ( reflets et brillance lors de la prise de vue).


Bol 1 :













Bol 2 :







Et les 2 autres qui seront cassés !


2 commentaires:

Philippe de Bordeaux a dit…

Chère Ginkgo,

Quelle brillance et les reflets sont si splendides...Des œuvres D'Art.

C'est marrant au moment ou j'admirais ces émaux je recevais cela dans ma boite à mail :

Maison de thé CAMELLIA SINENSIS
M. Kamada
Bols exclusifs en provenance du Japon!

Lors de son dernier voyage, Hugo a explorer la région de Hagi, au Japon, à la recherche de nouveaux chawan et bols à thés. Après plusieurs rencontres infructueuses, il a fini par rencontrer M. Nakahara, potier de plus de trente ans d’expérience qui fabrique des bols Hagi à la forte personnalité. Ses pièces se caractérisent par une terre rouge qu’il va lui-même chercher sur l’île de Mishima et par une glaçure blanche se retirant par endroits, laissant paraître la terre. Puis, à Kyoto, Hugo a eu la chance de rencontrer M. Koji Kamada, un potier spécialisé dans la technique Tenmoku, dont certaines pièces sont exposées au New York Metropolitan Museum of Art. Cette technique ancestrale originaire de Chine se caractérise par un tournage raffiné et une glaçure au miroitement souvent comparé à la fourrure de lièvre. Il en résulte des bleus de cobalt parsemés de taches d’oxydation rappelant la voûte étoilée. De véritables petits chefs-d’œuvre!
....................................................................................................................................................................................
.........................................

et une recette pour les fortes chaleurs!


-D’abord, il faut faire geler du lait de soja dans un bac à glaçons.
-Mettre 5 glaçons de lait de soja dans un mélangeur électrique.
-Dans un bol, mettre une cuillère à thé comble de matcha. Ajouter une petite quantité d’eau à 75 degrés et fouetter le matcha.
-Verser le matcha sur les glaçons dans le mélangeur.
-Ajouter deux cuillères à thé de sucre, puis 400ml de lait de soja. Malaxer à haute vitesse pendant 1 minute.
- Servir dans un grand verre et décorer de menthe fraîche.
....................................................................................................................................................................................

Amicalement PHILIPPE.

ginkgo a dit…

merci Philippe !

j'ai lu aussi l'article sur les splendides bols tenmoku de M. Nakahara ...c'est toujours frustrant de ne voir que des photos et aussi sur internet malheureusement il est souvent difficile de trouver beaucoup sur certains céramistes japonais car soit tout est en japonais, soit il y a peu, ils n'ont pas de site et on doit chercher dans les galeries.

la recette me tente bien , il me faudra trouver un bon lait de soja car ceux que j'ai essayé sont trop doux à mon goût.