lundi 13 décembre 2010

début




Quelques fois les idées doivent se mélanger, osciller entre gribouillis jetés sur le papier et essais au tour. Laisser reposer dans la tête et les doigts puis reprendre le tout.
Il n'y a pas de "recette" , de voie unique et même si chacun a sa manière de procéder dans les grandes lignes chaque nouveau projet fait repartir de zéro. Ce qui me déconcerte à chaque fois c'est le temps qu'il faut y mettre ! Car le temps de la céramique est un temps tout différent de celui des journées quotidiennes ou de celui de l'ordinateur par exemple.

Je dois chaque fois me laisser mener et assouplir par cette réalité, y entrer doucement et suivre le rythme. La terre impose son temps. La recherche d'une forme, la conceptualisation d'une idée va passer par l'observation, le faire, le ratage, puis la prise de nouvelles décisions quant à la manière de procéder et ainsi de suite dans un dialogue avec la matière.
Il faut une maîtrise des geste et une concentration mais aussi un lâcher prise et une ouverture pour saisir ce qui se passe et qui peut donner une piste intéressante. Ne pas laisser échapper cela en observant. comme une ballade en nature, voir les mouvements furtifs des pies qui sautillent tout autour, une lumière qui se pose sur telle feuilles, l'odeur qui jaillit du sol lorsqu'on y pose le pied .

2 commentaires:

Philippe de Bordeaux a dit…

Chère Ginkgo,

Message personnel très juste qui résonne en moi pour d'autres activités et magnifiquement écrit...

Amicalement .

. PHILIPPE .

ginkgo a dit…

merci pour ton commentaire ...
amitié de thé !