samedi 15 janvier 2011

tea garden


Premier jour d'arrivée, première excursion organisée pour nous par l'organisatrice de mon expo qui s' est investie totalement durant tout notre séjour pour nous plonger heure après heure dans la vie quotidienne de Yingghe. Je dois dire que grâce à elle nous avons pu vivre pleinement tant de belles rencontres et moments et aussi découvrir le quotidien au niveau nourriture par exemple. Ce fut juste fantastique. ( un immense merci !)
Outre mon mari et moi ce sont joint 2 amies italiennes . En fait il s'agissait d'un jardin de thé familial , une parcelle exploitée par les parents d'un ami de l'organisatrice.
Donc rendez-vous et trajet en voiture jusqu'au domaine familial dans la campagne avoisinante.










Un vieux théier.



Dans la maison il y avait cette machine ...serait-ce une machine pour sécher les feuilles ? Je n'ai même pas eu l'occasion de poser la question (!).



Les accessoires de la famille...





L'armoire aux trésors





Et enfin dégustation de plusieurs thés : un oolong, un thé vert et un rouge, tous issus des mêmes arbres , mêmes feuilles mais avec des récoltes à des saisons différentes et avec des procédés de séchage et de traitement des feuilles différents. Je nage un peu dans les explications car il s'agit de mon premier jour à parler anglais et la fatigue du trajet me suit encore....
Par contre je suis immédiatement saisie par la fraîcheur incroyable et le parfum tant dans l'odeur que dans les différentes infusions. Ma préférence va pour le vert et mon mari aime plutôt le oolong, plus rond et doux : je ne résiste pas à acheter les deux.

4 commentaires:

tdt34 a dit…

La machine en question ne serait pas celle qui roule les feuilles?

ginkgo a dit…

peut-être bien..je cherche la réponse à cette question: a quoi sert-elle ????

Philippe de Bordeaux a dit…

Chère Ginkgo,

Je crois qu'il s'agit d'un "tambour" chauffant à Oolong afin de maitriser le processus d'oxydation des feuilles .

Pour les Oolongs de Taiwan,
le" SAQUING",c'est à dire la méthode d'oxydation, se fait dans un rouleau chaud tournant; alors qu'en Chine, il sera chauffé à la main sur un Wok.

Dans les deux cas,le résultat s'en trouvera changé, et le talent du producteur qui arrêtera,continuera ... l'oxydation des feuilles, sera primordial pour un rendu de qualité .

Les feuilles de thé sont donc séchées,cela va réduire leur teneur en humidité.

Chauffées jusqu'à l'intérieur de ce tambour rotatif afin de les assouplir à nouveau; elles nous donneront ensuite en Suisse ou en France!leur plus beau potentiel & habit en tasse...

Au plaisir.

. PHILIPPE .

ginkgo a dit…

ah ah super merci Philippe ! ...
le oolong dégusté là sur place était très doux fleuri, léger et plein ...tout en finesse on va voir en suisse avec le climat.