dimanche 9 mars 2008

Pause



Les planches se remplissent à l'atelier, les pièces sèchent et j'attends le moment de faire une première cuisson avant l'émaillage.......
Je me réjouis de pouvoir essayer ces nouveaux émaux sur les pièces et les tester (couleur, texture, coulures, défauts intéressants ou non....) ; quelques fois le passage de la plaquette d'essai à un pièce révèle bien des surprises !!! L'épaisseur de la couche d'émail est très importante et varie en fonction de chaque émail. De plus là je voudrais tester directement des superpositions, ce qui complique l'affaire..... mais ces "risques" entretiennent cette passion de "découvrir" quelque chose de nouveau .....
On ne peut tout maîtriser et cela m'intéresse, c'est l'aventure. Parfois les pièces sont magnifiées et quelques fois c'est la catastrophe : l'émail a coulé et la pièce reste collée à la plaque d'enfournement ou le texture s'avère rêche ou alors la couleur est vraiment affreuse, terne . Retour à la case départ en me disant que la prochaine fois ce sera mieux.
J'aime cela et me dire que jamais rien n'est acquis .

Aujourd'hui je goûte un oolong "thé vert de la montagne jaune"(acheté à Morges à la boîte à thé ) et dont les feuilles toute petites et effilées ressemblent à des aiguilles de pins. L'arôme me fait penser à des amandes grillées et le goût oscille entre narcisse puis pain cuit pour finir avec une pointe de biscôme peut-être !

2 commentaires:

bejita a dit…

je trouve ça magique !!!
je suis toujours en admiration devant la prouesse manuelle , technique des artisans.
le plaisir d'avoir une belle piece d'un artisan où boire un bon thé : quel régal.
la couleur bleu au fond d'une tache blanche c'est très joli

ginkgo a dit…

merci ! je trouve aussi tout ça fascinant car il y a 1 part de maîtrise mais aussi toujours une part qui échappe et qu'on découvre en ouvrant le four ! c'est l'aventure !
en fait ce bleu là c'est juste l'épaisseur de l'émail au fond du bol qui fait comme 1 petit lac de verre.
merci aussi pour ton blog qui m'apprend beaucoup sur la perception des arômes... tu as 1 vocabulaire très imagé pour décrire tes impressions et c'est poétique.
ça fait du bien.
ginkgo