jeudi 29 mai 2008

bol : volume, forme et goût

La porcelaine a toujours ce côté déconcertant : sa grande perte de volume durant les 2 cuissons.
Il y a environ 20% en moins pour l'objet fini. Je suis en train de tourner des grands bols : comme modèle celui qui est "fini" avec le poisson ; en haut celui qui vient d'être tourné :



Les mêmes vus de profil; celui de gauche n'est pas encore tounassé ( le pied n'est pas fini ) . Quand il sera cuit et émaillé il aura exactement la même taille que celui de droite . C'est toujours bizarre car ce qui paraît grand au moment du tournage devient moyen ou petit au final.



Entre 2 bols tournés, je poursuis mon expérience du goût en versant mon infusion simultanément dans 1 bol évasé et dans un fermé. Cet après-midi j'ai testé un thé vert Gu Zhang Mao Jian mais la seule différence entre les 2 bols a été le facteur chaleur.



Par contre avec le pu er vrac de 95 de la m3t , j'ai retrouvé une différence d'arômes : plus rond et doux avec des senteurs plus légères et épanouies dans le bol ouvert et plus "piquant" dans le bol fermé soit , bizarrement, le contraire au niveau des ouvertures de bol qu'avec le pu er 2003 ! (cf expérience de mardi ).

4 commentaires:

Bruno a dit…

Etonnant cette diminution de volume, merci pour ce détail technique.
Ça ne doit pas être facile d'obtenir ce que l'on veux, as-tu parfois des déceptions ? Ou peut-être te dis-tu "l'Alchimie décidera" ?

ginkgo a dit…

ah oui il y a beaucoup de choses qui "ne vont pas comme on veut " ...il faut beaucoup de temps, de patience, je dirais aussi d'humilité devant la matière, sa transformation etc. mais on a aussi à l'inverse des résultats inattendus qui dépassent ce que l'on pensait.Donc il y a une recherche qui passe par toutes sortes de stades (découvertes, essais, bonnes surprises ou déceptions, abandon de la piste de recherche ou trouver une nouvelle direction) bref tout un tâtonnement qui est très riche en soi : c'est 1 peu une école de vie.Cette recherche demande du temps et la mise au point peut aussi passer par des années d'essais...bref on est toujours "en route" c'est passionnant.

Bruno a dit…

Fantastique cette passion, quel beau métier, tout comme Michel de Tea jar, je ne cesse d'admirer vos œuvres, toutes très originales.

Anonyme a dit…

Moi ce bol que je croyais en grès recouvert d'un émail m'a inspiré! Tant pis si ce n'est pas cette matière noble qu'est le grès...
Galawdewos
Voir le blog demain 13 juin 2008!
http://jardinapoemes.sosblog.fr/