lundi 14 juillet 2008

oolong rouge suite


Quelques feuilles de thé au fond d'une petite théière de 10cl dont les parois laissent voir la translucidité de la porcelaine: deuxième dégustation du oolong rouge de Stéphane.

La première infusion est mieux réussie dans cette petite théière : une forte chaleur de fleurs jaunes, je pense au tournesol, mêlée au bois sec et à la pomme de pin. L'odeur des feuilles mouillées après l'infusion me rappelle le bois de réglisse et les écorces de pin avec une pointe de caramel.
À la deuxième infusion je retrouve le parfum de fleurs blanches et de miel, tout doux, rond et onctueux avec une petite pointe piquante, comme poivrée qui relève le tout.
Un thé ouvert qui se donne franchement mais qui révèle aussi son potentiel infusion après infusion.



Pour moi, qui suis au début de mon parcours de thé, ces goûts sont totalement nouveaux , très solaires , clairs, chatoyants .


L'envie d'y revenir est...irrésistible !

9 commentaires:

Thomas a dit…

Très intéressantes tes références(tounesol, pomme de pin, écorces de pin...), et aussi la manière dont tu les mèles entre elles(avec le caramel, miel, fleurs blanches...). Ce melange exprime bien la complexité de ce genre de thé.je retrouve bien mes impresssions même si je n'avais pas pensé explicitement à ces références. On sent la poësie de cette boison dans ces mots.
Merci, c'est chouette!

ginkgo a dit…

c'est 1 chouette thé ! as-tu noté quelque chose sur lui comme ça je pourrais voir comment tu le décris ?

Thomas a dit…

j'avais gouté aux deux thés rouges que stéphane proposait l'an dernier, est-ce que le tien est un nouveau de cette année?

sinon, je n'ai rien de noté sur ces thés mais j'avais posté un commentaire sur le blog de stéphane dans un article qui parlait d'une dégustation très matinale (genre 6 A.M). mais ma description n'était pas très élaborée... parfois je n'ai pas envie de trop intellectualiser
(voir temasters, post du 13 mai 2008)

ginkgo a dit…

oui celui-ci est du printemps 2008.
c'est vrai que je me retrouve aussi dans ta description (violette, mie de pain) et ce côté sucré et 1 peu piquant. C'est assez surprenant ce côté hybride entre thé rouge et oolong .

T.alain a dit…

Ouaahh quel billet Ginkgo...je sens bien que ce thé t'a séduit.
@Ginkgo
alain.sophie.b@gmail.com
Avoir de la chance...c'est aussi avoir du bol!!!

Bruno a dit…

Et quels beaux bols elle conçoit !

J'aime bien ta nappe brune, elle fait bien ressortir le blanc.

ginkgo a dit…

c'est mon premier essai de cha bu ....mais la couture et moi on n'est pas trop copines....donc les finitions sont quelque peu non maîtrisées....

Soïwatter a dit…

C'est vrai que les thés rouges que Stéphane nous a fait découvrir cette année sont exceptionnels.

Je ne sais pas que l'on pense au même rouge car il me fait plus penser à des fruits confits, du miel et des fruits d'eau, et des odeurs de boulangerie, de pain fraichement sortant des fourneaux, mais il faut bien avouer que je n'avais jamais retrouvé une telle complexité dans un thé rouge...

ginkgo a dit…

très intéressant ! je ne pense pas que ce soit le même thé mais je vais en reboire en pensant aux saveurs que tu y as trouvé.(les fruits d'eau et notes de pâtisseries ne me sont pas apparues ) mais on a tous 1 autre arrière-plan et qqfois cela dépend du contexte dans lequel le thé est savouré.