lundi 20 octobre 2008

brique 1997

Cette brique de 1997 achetée l'an passé ( et qui vient de la m3t) était assez agréable à boire mais je n'y trouvais néanmoins rien de "marquant " ou de particulier. Les infusions me paraissaient assez "sèches" si je puis dire sans vraiment de rondeur ou d'ampleur.
Voulant par ailleurs découvrir le goût de l'eau d'une bouilloire en fonte mais ne pouvant malheureusement dépenser trop pour en acquérir une belle , j'ai néanmoins réussi à en trouver une pas trop chère pour essayer déjà au niveau du goût de l'eau.



Après plusieurs jours où j'ai jeté l'eau continuellement jusqu'à ce qu'elle deviennent le plus clair possible.




Enfin j'ai pu tester le goût de l'eau cuite dans cette tetsubin.
J'ai essayé des thé qui m'étaient connus et que je buvais ces derniers jours (pu er 93 de m3t par exemple, des oolongs de Stéphane et des thés verts tout simples ....).
Premières impressions : une côté vraiment très chaleureux , très doux et ample, très rond.
Les notes "chaudes "des thés s'en trouvaient amplifiés et magnifiés.
les oolongs devenaient encore plus souples , plus chatoyants, moins vifs aussi peut-être.
Pour les thés verts je n'ai pas encore trop développé mes essais et il me faut encore bien ajuster la température en connaissant mieux le bruit de l'eau de cette tetsubin et son temps de refroidissement pour juger . donc mes premiers essais m'ont donnés de goûts moins favorables, le côté fougueux et vif se perdant un peu..... mais bon c'est juste une première approche !

Par contre, pour revenir au sujet de la brique de 97, celle-ci s'est trouvée enfin libérée dans son potentiel : de pu er assez "neutre" elle a révélé des senteurs variées au fil des infusions sur 2 jours.


Odeur de bois de réglisse , puis des goûts de réglisse , chocolat au lait et de noisettes , voire une pointe de saveur "petit beurre" (hummm ) puis cela évolue vers le bois doux et le champignon blanc puis le gâteau au sucre et le poivre. Le lendemain je trouve la châtaigne la noisette puis le poivre-paprika-genièvre , et le bois doux et enfin les noix et amandes.


Toute une palette de saveurs s'est ouverte simplement en modifiant le paramètre "eau". Cette expérience me donne envie d'explorer encore tant de choses ...
Aussi je fais ici un petit clin d' oeil à tous ceux qui tiennent leur blog et partagent leur expérience dans cette aventure, car j'apprends beaucoup à travers ces lectures .

3 commentaires:

Stephane a dit…

L'eau de la tetsubin est trop 'lourde' pour le thé vert. C'est normal que les résultats soient moins bons. L'idéal pour ces thés est une bouilloire en argent (!)

Mais pour le puerh, la tetsubin est idéale. Félicitations pour ton acquisition.

ginkgo a dit…

J'ai parcouru tes messages concernant le sujet : ils m'ont été très précieux !
c'est tout un cheminement et peut-être qu'un jour je pourrais essayer une tetsubin en argent !!!
Et la bouilloire en terre, comment rend-elle les thés verts ?

LIO a dit…

Intéressant post.

;-)