dimanche 12 octobre 2008

couleur

Evidemment , la nature n'a aucun problème avec les couleurs, surtout ces derniers jours où une gamme de variations de teintes étonnante garnit les montagnes, la vigne, les forêts ....

Il en va tout autrement pour la céramique ! La matière passant par "le feu" des cuissons, elle se transforme et donc il faut "peindre" avec un mélange de roches diverses en poudre mélangée à divers oxydes métalliques. L'ensemble va fondre , donner la couleur de l'émail.
Ici une vue du four après la première cuisson, les pièces sont poreuses et la teinte est celle de la terre utilisée.




Avec des engobes qui sont des terres mélangées à des oxydes, on peut appliquer de la couleur sur la pièce crue avant la première cuisson . On voit ici 2 bols avec un engobe brique après la première cuisson et avant de recevoir l'émail.


Sur la dernière photo deux émaux superposés ont été appliqués sur un grand bol à matcha.
La terre poreuse met du temps à absorber l'émail et on voit encore l'humidité .


Ces divers procédés demandent patience et encore patience et mille tâtonnements pour obtenir des couleurs ou des matières satisfaisantes. Ce qui est déroutant au début c'est que les émaux appliqués n'ont pas du tout la couleur finale au sortir du four. Par exemple cet émail brun va donner au final un noir métallique !
Mais ce qui est difficile est aussi source de défi et donc de satisfaction quant quelque chose de beau sort de ces manipulations !
Bref, impossible de rivaliser avec la nature, mais les possibilités d'émerveillement et de découvertes sont infinies.

2 commentaires:

Thomas a dit…

Coincidence... je viens d'hésiter à publier une photo de vigne aux couleurs d'automne qui ressemble fort à la tiennne. très jolie photo!

ginkgo a dit…

Pubile-la aussi ! les couleurs sont tellement belles maintenant ... et puis tu fais de belles photos , c'est 1 régal !