dimanche 5 avril 2009

crying light


Anthony and the Johnson's vu par mon téléphone , voilà ce que ça donne.....
pour garder en mémoire un concert comme je n'en ai jamais vécu, tout dans l'intensité du timbre de sa voix , un dépouillement de l'artificiel pour toucher ...l'invisible force et fragilité de l'âme .
Chaleur et vibration de la voix qui répond avec le jeu des instruments entourant le piano, une qualité sonore qui donne envie de jeter les cd tant ceux-ci paraissent aseptisés pour le coup.

3 commentaires:

Anne a dit…

Je ne connais pas ces musiciens, mais votre photo évoque le feu qui devait les animer.
Merci pour votre dernier commentaire.
Anne

Patrick a dit…

Tu es bien chanceuse d'avoir pu le voir en concert ! Quel moment ce doit être ! Ah la la !

ginkgo a dit…

j'ai eu une pensée pour toi qui l'apprécie aussi .C'était extrêmement fort de sensibilité , d'élégance mais surtout l'authenticité d'Anthony . Dans une société où la tendance est de se cacher derrière les apparences et les rôles sociaux, ici c'est une mise à nu . De plus la voix et le jeu des musiciens dépassent la qualité cd..vraiment et puis le concert a duré passé 2h...si jamais ils viennent près de chez toi ...