jeudi 14 mai 2009

eau-bol-pu er


Je continue à tester le goût de l'eau de cet tetsubin .
Après un thé vert auquel je suis habituée , j'ai essayé un bon pu er de Teamaster Tuo Cha Feng Huang de 2002. Malgré le fait que je l'aie un peu sous-dosé , j'ai bien repéré le goût de cet tetsubin qui me donne encore quelque chose de différent des autres : une consistance sucrée, douce , miel et amande . Etonnant de voir que l'eau révèle ou met en relief un des aspect du thé infusé. Il fait ressortir un pôle , puis cela s'estompe et laisse les autres goûts se développer.
C'est assez agréable .
Tout l'art est dans la connaissance des objets à disposition pour bien les choisir et qu'ils puissent faire exprimer le breuvage. Mais le choix se fait aussi en fonction de son envie du moment au même titre que le choix du thé.
Boire ce pu er dans ce bol spécial est un régal pour les yeux et le toucher. il convient là de boire dans un coin du bol qui fait un creux et donc je dois porter mon attention sur l'objet , la couleur du thé qui joue sur les petites taches blanches du shino et s'accordent au brun du fond. Une belle expérience là aussi.

Ce matin je poursuis avec un thé rouge du matin un Golden Yunnan très savoureux . L'eau de cette tetsubin le magnifie, lui donnant plus de corps que celle que j'utilisais. Un aspect aussi moins métallique .
Il y a tant à explorer et à vivre, tellement de paramètres et de pistes intéressantes... (comme en céramique en fait) et je me sens là vraiment encore pleine de tâtonnements un peu maladroits et aussi bien petite devant ces réalités.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Pour vous, ces paroles de Confucius: "L'eau réjouit l'homme sage" et "Le sage recherche la joie et la connaissance".
Anne

ginkgo a dit…

:) merci ces paroles réjouissent mon coeur

Béatrice de Lausanne. a dit…

Etes-vous Japonaise ? En Suisse, il y a un céramiste japonais , mariée à une céramiste Suisse que je connais depuis qu'ils faisaient les marchés au centre de Lausanne. J'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour eux. Je mange, je bois dans de la céramique artisanale d'artistes tous les jours. Cette année je pense retourner au Japon, et Takeushi va m'indiquer des endroits à visiter pour ceux qui aime la céramique. A Tokio, autour du marché aux poissons, il y a un marché de céramiques... à devenir dingue, même si celles-là sont industrielles. A Ise, dans le village, il y a une boutique avec des meubles auy tiroirs étroits remplis de bols à saké... tous plus beau les uns que les autres. A devenir digue !!!

Béatrice, décoratrice.

ginkgo a dit…

ouh là là ...quel programme !non non je suis suisse avec des origines italiennes ( mais j'ai eu une professeur japonaise )